Blog

Préparer aujourd’hui les bâtiments de demain : le chauffage et la climatisation

Share
Radiateur, chauffage des les bâtiments.
Radiateur, chauffage des les bâtiments. Image de Pixabay

80 pour cent de la consommation d’énergie des bâtiments européens est liée au confort thermique. Une réduction de l’utilisation d’énergie et l’utilisation d’énergies propres aurait un fort impact sur le bien-être et la qualité de vie dans nos foyers, nos bureaux, et nos bâtiments publics. L’arsenal complet des politiques du Pacte Vert européen a désormais besoin de la mobilisation des décideurs politiques des Etats membres et du Parlement européen, qui ont les moyens de renforcer, améliorer et garantir la cohérence des propositions sur la table. Trois domaines méritent particulièrement leur attention.

Un pas décisif vers un chauffage propre

Le verdissement des modes de chauffage nécessite plus d’intégration entre les différentes proposition réglementaires actuellement discutées. La Directive pour l’Efficacité Energétique ainsi que la Directive pour la Performance Energétique des Bâtiments, et celle pour les Energies Renouvelables, comportent des clauses restreignant l’usage des énergies fossiles, afin d’augmenter la part de sources renouvelables pour le chauffage résidentiels, clauses qui peuvent encore être renforcées. En parallèle, le Paquet Gaz est loin de fournir une trajectoire claire et soutenable vers une baisse du recours au gaz. La volonté politique de corriger les propositions est indispensable pour voir la part de renouvelables dans le chauffage décoller enfin, alors qu’elle plafonne aujourd’hui à 21 pour cent.

Electrifier le chauffage et la climatisation, y compris via des réseaux urbains connectés à des pompes à chaleur, peut être la solution la moins chère pour les consommateurs dans des pays aussi divers que la République Tchèque, la Pologne, l’Italie ou l’Allemagne. La transition vers des alternatives propres est aussi un excellent choix macro-économique. Selon la Commission européenne, la valeur ajoutée des systèmes énergétiques décarbonés a augmenté plus vite que le reste de l’économie ces 10 dernières années, pour atteindre un total de 188 milliards en 2019. La transition globale pour sortir du charbon, du pétrole et du gaz comme sources de chauffage est également enclenchée, avec des ventes en net déclin, de 59 pour cent en 2010 à 48 pour cent en 2020. 

Le potentiel de l’échelon local

La décarbonation du chauffage et de la climatisation est au carrefour des politiques publiques et de la vie quotidienne, dans les villes, les régions, les communautés d’Europe. La sortie des énergies fossiles ne pourra se faire qu’en accord et avec le soutien de la population. La Directive pour l’Efficacité Energétique contient des éléments favorisant la participation du public, en particulier en ce qui concerne la planification locale du chauffage et de la climatisation, la fourniture indépendante de conseils à la population, et l’accompagnement au développement de projets.

A ce stade de la procédure, la Présidence Française du Conseil de l’UE ainsi que le Parlement européen sont tout autant enclins à maintenir les points clefs des propositions. Le budget européen consacre plus d’un milliard d’euros à l’assistance technique, et il existe plusieurs forums bien établis pour échanger les bonnes pratiques favorisant la mise en œuvre des Directives pour l’Efficacité Energétique et pour les Energies Renouvelables. Les Pays-Bas, par exemple, sont en position de tête dans la planification locale, en continuité avec les efforts nationaux, en faveur de la transition vers le chauffage décarboné via les réseaux urbains.

Vers un rééquilibrage économique qui préserve les plus vulnérables

La répartition équitable du coût de la sortie des énergies fossiles pour le chauffage et la climatisation est probablement l’élément où un accord politique sera le plus difficile à trouver, parmi toutes les propositions législatives de la Commission européenne.  Deux options sont en discussions pour mettre à jour le prix des carburants :  l’extension du Système de Quotas d’Emissions aux secteurs des transports et des bâtiments, ou bien la révision de la Directive sur la Taxation de l’Energie. Chacun de ces outils peut contribuer à créer les incitants économiques nécessaires à l’accélération de la rénovation thermique des bâtiments et au changement de source d’énergie. Cependant, faire le bon choix implique une analyse précise des deux options, ainsi qu’une attention particulière aux autres politiques qui seront rendues nécessaires en matière d’accompagnement social et de prévention de la précarité énergétique.   

La plupart des pays ont leur propre expérience de mise en place d’un prix du carbone et de gestion de ses effets. Le recours explicite à une taxe carbone a doublé depuis 14 ans, passant de 7 Etats en 2008 à 14 aujourd’hui. Dans le même temps, les Etats membres ont en moyenne verse 55 à 58 milliards d’euros par an en subventions à l’industrie fossile, principalement sous la forme d’allègements d’impôts.  Le Pacte Vert Européen prévoit de son côté 1000 milliards d’euros de fonds publics, alloués notamment à accompagner les citoyens dans la transition, et à investir dans la formation professionnelle et les filières d’avenir.

Les décideurs politiques et chefs d’entreprises en Europe ne partent pas de zéro. Ils ont une opportunité unique de combiner les instruments politiques et leurs propres expériences pour parvenir à la sortie des énergie fossiles, pour décarboner le chauffage et la climatisation, et offrir aux citoyens des bâtiments à la hauteur des enjeux de la transition énergétique. Il est temps d’exploiter tout le potentiel de la rénovation pour faire progresser la transition énergétique et améliorer la qualité de vie pour tous.

Cet article fait partie d’une série:

  1. Partie 1: ‘Préparer aujourd’hui les bâtiments de demain : l’occasion d’être efficaces’
  2. Partie 2: ‘Préparer aujourd’hui les bâtiments de demain : le chauffage et la climatisation’
  3. Partie 3: Préparez aujourd’hui les bâtiments de demain : appliquer les principes de l’économie circulaire 

Related